Outils personnels

Aller au contenu. | Aller à la navigation

Navigation

Navigation
Menu de navigation
Actions sur le document
Vous êtes ici : Accueil / Actualités / Le Conseil Communal s’est entendu pour soutenir une première série de mesures d’aides aux habitants et aux commerçants

Le Conseil Communal s’est entendu pour soutenir une première série de mesures d’aides aux habitants et aux commerçants

Enghien aide ses habitants et les secteurs les plus touchés par la crise.

La ville dégage un budget de 200.000€

 

1. Situation

 

Il y a maintenant un peu plus de deux mois que le Gouvernement annonçait son plan d’actions sanitaires en vue de lutter contre l’épidémie de Covid19.

Confinement pour tous ! Les commerces « non-essentiels » ont donc fermé leurs portes, après le secteur Horeca qui était obligé de tirer le rideau le 13 mars à minuit. Les activités culturelles et sportives ont également été suspendues.

Des mesures financières ont alors été annoncées par les gouvernements fédéral et régional dans l’espoir de permettre aux différents acteurs de traverser la crise en cours.

Notre Agence de Développement Local (ADL) a relayé quotidiennement les informations essentielles, un tableau dynamique a été réalisé reprenant les disponibilités des commerçants ainsi que leurs services (e-commerce, livraisons…)

Conscient de la gravité du moment, le Collège communal s’est donné le temps de l’analyse avec calme et sérieux.

Bien que la crise ne soit pas encore terminée, que la situation évolue et sera évaluée régulièrement, nous avons décidé de faire le point sur les décisions qui sont envisagées pour venir en aide à nos habitants et aux secteurs les plus touchés par la crise.

La majorité a fait des choix, guidée par les valeurs qui l’animent : solidarité, qualité de vie, transition et missions communales de base.

Ces soutiens se mettront en place rapidement, dès validation par le Conseil communal et dans le respect des procédures légales.

C’est un contexte difficile également pour les finances de la Ville qui seront impactées significativement par les charges supplémentaires liées au CPAS, à la maison de repos, la crèche et le Nautisport.

 

2. Actions du Collège

2.1 Fiscalité

Après avoir analysé les impacts que la crise aura sur les finances communales, le Collège a opéré des choix qui permettront de mobiliser des moyens à hauteur de 200.000€ afin de pouvoir apporter une première série d’aides qui ne concernent pas encore le volet social ni le soutien aux clubs sportifs et associations culturelles.

« Contrairement à d’autres entités, Enghien taxe peu ses commerces : pas de taxe terrasse, enseignes, débit de boissons, de séjour, débit de tabac, clubs, exploitations de taxis, dépôt, logement meublé, frites à emporter, phone shops, exploitation de parking, bureaux et locaux professions libérales… », rappelle l’Echevin des Finances, Pascal Hillewaert.

« Un effort important a néanmoins été consenti sur les leviers disponibles : la taxe force motrice sera annulée pour les commerces ayant dû fermer. Il en sera de même pour la taxe immondices et la taxe rejet des eaux usées.

La perception de ces taxes a d’ailleurs été reportée pour tous les citoyen.ne.s. .et des facilités de paiement seront accordées. Les redevances pour les maraîchers seront supprimées jusqu’à la fin du mois de juin.

Enfin, en ce qui concerne les parkings, les zones bleues ont été neutralisées depuis la mise en place du confinement. »

 

2.2 Mesures phares

« Une enveloppe de 140.000€ est prévue pour soutenir le pouvoir d’achat de la population et les commerces qui ont été fermés. La matérialisation de cette aide n’est pas encore décidée, plusieurs formes sont possibles et nous opterons pour une formule relativement rapide et durable. Le calcul est assez simple, chaque habitant recevra un montant de 10 euros qui pourra être utilisé auprès des commerces locaux qui ont fermé leurs portes. Cela permettra à nos citoyens de découvrir ou redécouvrir les acteurs économiques de leur commune et à celles et ceux qui ont souffert d’une baisse de revenus, de bénéficier de la solidarité de la population », indique Francis De Hertog, Echevin du Commerce.

Bien entendu, cette mesure ne pourra démarrer que lorsque l’ensemble des commerces auront pu rouvrir.

En plus, pour le secteur de l’Horeca nous avons imaginé de faire jouer la solidarité.

« Le budget de la commune prévoyait une inscription de 5500 euros pour l’organisation du banquet du Titje et de la Fête de la Musique. Ces activités n’auront pas lieu et ce montant sera divisé entre les différents cafés et restaurants sous la forme d’une prime forfaitaire de 150€ ».

 

3. Actions Futures et Concertation

La concertation est dans l’ADN du Collège qui est en outre, dans notre région, le premier à convoquer un Conseil communal en période de déconfinement. En attendant la reprise des débats démocratiques, nous avions invité les chefs de file de l’opposition pour les écouter et leur présenter les pistes que nous suivions.

D’autres pistes seront étudiées avec l’ensemble des commerçants qui seront invités à une rencontre avec les membres du Collège, dès que le déconfinement le permettra.

Cet exercice sera répété avec les associations sportives et culturelles afin d’évaluer leurs besoins et la façon dont nous pourront également les soutenir.

Citons en vrac : l’organisation d’une journée des commerçants, la mise sur pied d’une formule permettant à la fois de soutenir le pouvoir d’achat et de soutenir le commerce local, l’organisation d’un ou de plusieurs événements…

Nous serons à l’écoute des différentes options car elles doivent toutes être évaluées.